Jeudi matin, émus comme des gardons, nous nous levons avec eugé et guillaume pour aller en cours. Pour la premiere fois de notre vie, nous decidons d'arriver en avance. Nous voila à 9h45 pour 10h00 dans un grand amphi quasi vide: quelle experience mystique que celle d'arriver tranquillement dans une salle de classe, de saluer les intervenants et d'aller s'assoir benoitement a sa place en ayant le temps de préparer ses stylos, ses feuilles... plutot que de débouler en trombe aec une demi heure de retard, de grommeller une excuse bidon au prof et de courir se cacher au dernier rang, pres du radiateur pour finir le sudoku du métro... Vraiment arriver en avance, on le refera

Bref, donc l'amphi se rempli, on se rend compte que les autres international students ne sont pas aussi prévoyants que nous, et la réunion commence a 10h30. Rien de bien interessant, si ce n'est qu'on apprend qu'à part ouvrir un compte bancaire et choisir nos cours, on n'a rien a faire avant le 3 septembre... Je retrouve mon amie charlotte d'audencia, qui est en corée depuis 10 jours, et qui habite à 1/2h de la fac, ca fait plaisir en tout cas de la retrouver.

Après ces réjouissances administratives, nous créons notre adresse mail coréenne (rdesaintceran@korea.ac.kr et edesaintceran@korea.ac.kr, la classe non,?) puis allons dejeuner coréen dans l'école. On reparlera j'imagine de la bouffe coréenne

L'après midi est consacré à un espece d'atlier animé par un rouquin canadien sur les questions réponses à savoir sur les coréens. L'animal -que je soupconne d'être mormon- se targuait de 3 ans de vie en Corée, et nous ressortait des banalités pour répondre aux crises d'angoisse de telle américaine avec qui le taxi n'avait pas été aimable ou de telle miss missouri 1988 qui ne savait pas ou se trouvait l'hopital le plus proche (sur le campus connasse, c'est un hopital u-ni-ver-si-taire!!), bref, on s'est cassé, c'était relou.

Nous décidûmes alors, avec Eugé et Guillaume d'aller faire des courses au homeplus, sorte d'hyper local. on prend le taxi, parceque ca fait bourge, puis une fois sur place nous faisons le plein de drap, oreillers, poele, casserole, assiettes, verres, couverts... vu le budget, on se limite sur la bouffe (le kilo de pate est qd meme a 1.5$) et on se rend compte que finalement on ira sans doute bouffer dans la rue tt les jours (on s'en tire pour moins cher)

Ensuite, pendant que je restais avec les braves plombiers qui tentaient de reparer ma clim, Eugé est parti boire un pot avec les autres érasmus (c'est pas des érasmus, mais des international students, mais on dit érasmus, ca va plus vite). Je les ai rejoint ensuite, mais elle vous racontera mieux que moi, parceque je suis parti a 20h00 tellement j'etais naze, et j'ai dormi 12h, avant une belle journée qu'eugé doit etre en train de vous raconter